Patrick Cohen à Europe 1 et Blangy

dans-bureau-patrick-cohen

L’animateur vedette d’Europe 1 nous ouvre les portes de son bureau, où il prend ses quartiers après sept ans passés à la tête du 7/9 de France Inter. L’occasion de parler de ses souvenirs de radio, et de sa grille matinale.

1 – Ma nouvelle enseigne J’ai trouvé cette plaque « Réveil robuste et précis » dans une brocante. J’ai débarqué avec à la rédaction et j’ai dit : « Voilà notre slogan ! » Ça nous correspond bien, il faut être robuste pour démarrer à 4 heures tous les matins à Europe 1. Et être précis est une belle qualité journalistique. C’est très particulier, ces mécaniques de matinales : il faut en permanence enchaîner des dizaines de sujets. Certains présentateurs écrivent chaque ligne du plateau ; je me refuse à le faire, je laisse une part à l’improvisation. Du coup, cela nécessite un grand degré de concentration. Il faut être au taquet tout le temps, ne pas perdre le fil une seconde pour savoir de quoi on parle, avec qui on est, ce qui va arriver après derrière… C’est une gymnastique permanente et on doit être très à l’affût.Patrick Cohen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s